Le directeur de Netflix est inquiet

Netflix inquiète les diffuseurs classiques de films et de séries. Et le piratage inquiète Netflix. Le service, disponible depuis l’automne dernier en Suisse, permet de visionner des œuvres de manière illimitée dès 11,90 francs par mois. Il y a quelques jours, Reed Hastings citait le piratage comme principale menace, dans une lettre adressée aux actionnaires.

Selon le directeur de Netflix, des services tels PopCorn Time font de sérieux dégâts. Reed Hastings renvoyait les actionnaires vers le service Google Trends aux Pays-Bas, indiquant que les recherches pour PopCorn Time augmentaient massivement depuis peu.

Pour mémoire, PopCorn Time propose, avec une interface très proche de celle de Netflix, de visionner gratuitement films et séries. Le nombre de ses utilisateurs n’est pas connu, alors que de son côté, Netflix revendique 39,1 millions d’abonnés aux Etats-Unis et 18,3 millions à l’international.