Fini la radio en ondes courte analogique! Vive Internet! Avec plus de 80 000 envois à ses auditeurs à travers le monde et à ses contacts professionnels, Radio Suisse Internationale (SRI) a récemment et officiellement pris acte de sa mutation, entamée depuis quelques années déjà. D'ici à fin octobre, elle supprimera en effet tous ses programmes radio en ondes en courtes en Europe, Australie, Asie, Amérique du Nord et centrale. L'Afrique, le Proche-Orient et l'Amérique du Sud suivront fin 2004. D'ici à la fin de l'année, SRI diminuera également son offre de diffusion de programme par satellites pour n'en conserver qu'un, en langue anglaise. Tous ses efforts se concentreront désormais sur le développement de sa présence sur la Toile.

Trois raisons majeures sont à l'origine de cette réorientation stratégique, approuvée dans son principe par Berne. D'abord, l'accès facilités aux médias électroniques ainsi qu'aux informations de toute nature sur la Suisse, en particulier en Europe, là où résident la plupart des Suisses de l'étranger. Or ceux-ci peuvent accéder à une grande partie de l'offre radio et télévisée de SSR-SRG idée suisses (satellite et Internet). Deuxième raison, le développement du Net et de l'offre d'information en ligne, partout dans le monde. «Internet est désormais un passage obligé et nécessaire pour un prestataire de service international comme SRI», rappelle Nicolas Lombard, son directeur. Et enfin, conséquence des deux points précédents, la concurrence générale qui s'est installée dans la branche alors que la distribution en ondes courtes coûte très – trop – cher.

Avec 180 collaborateurs et un budget annuel de 43 millions de francs, SRI offre aujourd'hui, via son site (swissinfo.org) des programmes propres en huit langues (deux programmes supplémentaires en chinois et en russe sont à l'étude) ainsi que des extraits et des liens avec ceux de toutes les chaînes radio et télé du service public. En janvier, le site a enregistré 2,2 millions de pages vues, «depuis 130 pays différents», précise Nicolas Lombard.