«Après dix-neuf ans de concubinage entre Radio 74 et la BBC, la rupture est consommée. Cela faisait deux ou trois ans que la BBC flirtait avec WRG et nous voyions cela comme une forme de polygamie. La BBC a finalement choisi le divorce et nous a mis à la poubelle.» Programmateur de la première radio anglophone de la région lémanique, Ken Roberts ne cache pas son amertume.

Fondée le 17 janvier 1982, à l'époque du boum des radios libres, Radio 74 qui émet depuis le territoire français, à Archamps, est une station associative financée par les dons de ses auditeurs. Depuis dix-neuf ans, à raison de quatre heures par jour environ, elle diffusait gratuitement les bulletins d'informations et programmes de BBC World Service. Après son rachat des parts de Reuters dans la radio anglophone genevoise World Radio Geneva (lire Le Temps du 07.03.01), la BBC a signifié à Radio 74 la fin de leur accord. «Nous sommes la première radio privée européenne à avoir diffusé ce programme. C'est également nous qui, en 1985, avons convaincu la BBC de renoncer aux récepteurs d'ondes courtes pour passer sur le satellite. Ces derniers mois, les deux stations locales diffusaient parallèlement le programme. Aujourd'hui nous perdons notre identité, parce que la BBC vient d'obtenir en payant ce qu'elle avait avant gratuitement. Nous ne comprenons pas cette rupture, d'autant que nous sommes de l'autre côté de la frontière», poursuit Ken Roberts.

Radio 74 diffuse sur tout le bassin lémanique suisse et sur six fréquences en France. Elle a adressé une lettre à la BBC il y a dix jours lui demandant l'autorisation de continuer à diffuser ses informations, sans réponse à ce jour.