A la tête d’une escouade de durs-à-cuire, vous êtes chargés de différentes missions commando dans les lignes ennemis. A la fois jeu de tir et de tactique contemporain, « Socom : Fireteam bravo » troisième du nom ne révolutionne pas le genre. On en vient même à penser que ce nouvel opus est plutôt destiné aux joueurs débutants : les ordres que l’on peut donner à ses hommes sont peu nombreux et souvent relativement inutiles, alors que l’aspect arcade a été bien développé. De plus, la visée automatique rend les combats extrêmement facile (la version manuelle est par contre difficilement jouable sur l’écran de la PSP).

Si les graphismes sont corrects, tout comme les cinématiques, l’intelligence artificielle n’est pas toujours à la hauteur. Si la campagne solo est très courte, le vrai point positif de « Socom : Fireteam bravo 3 » est son mode multijoueur, soit en coopératif jusqu’à quatre personnes, soit contre les autres joueurs, avec de nombreuses armes à disposition. Le jeu prend alors de l’ampleur et gagne en intérêt. Un intérêt qu’il n’est pas toujours facile à déceler lorsque l’on joue seul.

Age : 16 ans

Note : 2,5 sur 5