Tekken 6

Le retour du distributeur à baffes

Testé sur PS3. Disponible également sur PSP et XBox 360

La maison Namco a cimenté sa place de leader du marché des jeux de combat en 3D avec deux séries cousines: Soulcalibur et Tekken. Si l’on peut préférer la première pour, paradoxalement, la poésie de ses arènes exotico-antiques et de ses joutes pyrotechniques, la seconde, d’obédience davantage contemporaine et occidentale, ne manque pas de sel. Sans chercher à révolutionner le genre, Tekken 6 vous offre ainsi très rapidement le plaisir d’assommer (virtuellement) votre voisin de divan ou un correspondant plus éloigné en mode online. On saura surtout gré aux concepteurs d’avoir fourni un réel effort dans la création de personnages tout à fait barrés, avec mention spéciale à Mokujin, sorte de Pinocchio mal dégrossi mais au « jab » (coup de poing) dévastateur. Chaque personnage, notons-le, est relookable à merci.

Les ingrédients d’un excellent jeu sont là réunis, mais Tekken 6 perdra quelques points eu égard au déplacement parfois pataud des lutteurs sur le ring (Soulcalibur IV est à ce titre incontestablement plus fluide), à un mode « histoire » (suivi du parcours d’un combattant) qui ne casse pas trois pattes à un canard de combat et à des temps de chargement exagérément longs.

Note: 3,5 sur 5

Publicité