Wii Sports, sorti en même temps que la console de Nintendo dont il porte une partie du nom, avait révolutionné le salon: fini de s’amuser avec ses amis aux seuls quiz ou karaoke de tout genre. Les gestes saccadés, les grandes envolés physiques et la sueur avaient pris leur aise loin des fauteuils. Trois ans plus tard, le jeu nouvelle version débarque sur une île paradisiaque et propose des activités le plus souvent originales, comme le freesbee, le tir à l’arc, le tennis de table, le wakeboard...

Si le premier opus était amusant, il finissait par lasser, la faute aux approximations dans la reconnaissance des mouvements par la console. L’apport du Wii MotionPlus (dont un exemplaire est vendu avec le jeu) comble entièrement cette lacune. Surtout, la version 2009 est plus étoffée, plus jolie, plus exigeante aussi. L’intérêt ludique a su être remanié sans être dénaturé. Certains sports, comme le «sabre», représentent même de véritables excercices physiques. Deux jeux ont été adaptés de la version précédente: le golf y gagne une belle cure de jouvence. Le bowling reste cependant dans le classique.

Avec douze épreuves de base, le jeu dépasse la vingtaine une fois toutes les options déverrouillées. De plus, l’intelligence artificielle suit l’évolution du joueur: de très simple au début, les défis se corsent au fur et à mesure qu’on les pratique, grâce à un système de points d’expérience. La possibilité de choisir sa main forte, que l’on soit droitier ou gaucher, participe également au confort du jeu.

Même si quelques disciplines, comme le kayak ou le cyclisme, se révèlent à la longue fastidieuses, l’intérêt global tient bien la distance. A condition, bien sûr, de jouer entre amis ou en famille, ce type de jeu n’étant que peu adapté pour le solo. Par contre, il n’existe pas de mode multijoueur en ligne.

Jouables jusqu’à quatre personnes (chacun avec une commande Wiimote), soit en alternance, soit en confrontation directe, Wii Sports Resort remplace donc aisément son prédécesseur qu’on ne resortira que pour les soirées nostalgie.

Note: 4 sur 5