En ligne depuis le 7 avril 1997, le site de la Radio suisse romande (www.rsr.ch) fait officiellement peau neuve: communiqué de presse et campagne de publicité à l'appui depuis aujourd'hui lundi dans la presse et à la télévision. De fait, ce site entièrement revu et corrigé (graphisme, fonctionnement technique, navigation) existait déjà sur la Toile depuis le 8 janvier, lancé en catimini car il n'était pas encore complet et connaissait quelques problèmes (lire LT du 09.01.01).

Un espace pour chaque émission

Désormais, chacune des émissions de la RSR, tous programmes confondus, informations comprises, dispose de son propre espace où elle peut offrir des informations supplémentaires, non diffusables ou utilisables en radio: photos, textes, liens, adresses, biographies, bibliographies. Les auditeurs internautes peuvent aussi écouter en direct les quatre programmes et accéder à leurs archives. Ces dernières remontent à deux semaines. Dès avril, elles passeront à un mois.

Outre l'offre des bulletins, chroniques, reportages, débats et journaux conçus par le département de l'information, le site permet d'accéder au fil d'actualité de swissinfo.org (Radio Suisse Internationale) et au fil sportif de txt.ch (Teletext).

Dans une nouvelle section baptisée «Service public», les responsables de la radio romande ont regroupé des informations sur l'histoire de la radio, et celle du service public (photos et archives sonores à l'appui), ainsi qu'un magazine en ligne, «préparé par l'équipe Internet (sept personnes, ndlr) et appelé, promettent-ils, à se développer».

Selon la RSR, «le site génère actuellement environ 180 000 sessions par mois, ce qui correspond à environ 1 000 000 de requêtes de pages. Environ 200 000 d'entre elles sont des sons, directs ou d'archives», soit une augmentation de l'ordre de 40% par rapport à la même période de l'année précédente. «Environ 60% des connexions se font depuis la Suisse; 40% depuis l'étranger.»

LT