genève

«Se distancier des Verts»

Romain de Sainte Marie, 24 ans, président de la Jeunesse socialiste

Romain de Sainte Marie, 24 ans, président de la Jeunesse socialiste

«On a fait preuve de mollesse idéologique au cours des dernières années. Notre ligne est devenue floue, ce qui a fait fuir l’électorat de base.» Pour Romain de Sainte Marie, entré au parti en 2007 et actuel président de la Jeunesse socialiste genevoise (JSG), le diagnostic du mal du PS est aussi clair que le remède à appliquer: «Nous devons nous positionner clairement à gauche pour en finir avec cette image brouillée d’un parti bobo et élitiste. L’affiliation avec les Verts, qui ne sont pas un parti de gauche mais un parti centriste, nous dessert.»

Ancien membre du PS français, étudiant en sciences politiques à l’Université de Genève, le jeune homme originaire de France voisine s’efforce de redonner du relief à une JSG devenue inexistante au cours des dernières années. Selon lui, le salut du parti passe «par des propositions concrètes directement liées au pouvoir d’achat des gens, sur le logement ou l’emploi, par exemple». Pour les faire entendre, «une stratégie de communication cohérente est nécessaire». Alors, pour reconquérir les couches les plus populaires captées par le MCG, «il faut oublier les programmes de 250 pages, simplifier le discours, et en finir avec les propos moralisateurs». Car pour séduire, le PS doit apprendre à devenir «sympathique».

Publicité