Google ne doit pas seulement se battre avec Yahoo!, Lycos et Microsoft, il doit aussi se défendre sur le terrain législatif. Son annonce, le 1er avril dernier, que Gmail allait scanner tous les e-mails afin d'y ajouter des publicités liées au contenu du message, avait provoqué une véritable levée de boucliers. De nombreuses associations de défense de la vie privée avaient protesté, et l'affaire s'est depuis déplacée sur le terrain politique. Le Sénat de l'Etat de Californie, où est basé Google, a adopté récemment une loi interdisant aux sociétés proposant des systèmes de messagerie de communiquer des informations à des tiers, et de supprimer définitivement les e-mails effacés par les internautes. La loi aurait également interdit à Google de scanner les messages sans le consentement des utilisateurs. Heureusement pour Google, cet article a été supprimé. Mais la menace d'une application très restrictive de cette loi plane encore.