La société privée américaine SpaceX a lancé vendredi sa capsule Dragon à bord de sa fusée Falcon 9 vers la Station spatiale internationale (ISS) pour la deuxième d’une série de 12 missions de fret prévues pour la NASA, selon les images en direct retransmises par la télévision de l’agence spatiale.

Le lanceur s’est arraché de son pas de tir de cap Canaveral en Floride, dans le sud-est des Etats-Unis, à 15h10 GMT, dans un ciel clair parsemé de nuages blancs, au terme d’un compte à rebours sans problème.

Il s’agira de la troisième visite de Dragon à la station ISS après le premier vol de démonstration parfaitement réussi en mai 2012, qui avait marqué le premier amarrage d’un vaisseau privé à l’avant-poste orbital, suivi en octobre par la première mission commerciale de fret.

Dix minutes après le lancement, Dragon devait se séparer du deuxième étage du lanceur et avoir atteint l’orbite terrestre. Une minute après, le vaisseau spatial doit déployer ses deux antennes solaires avant d’entamer une course-poursuite de l’ISS qui se trouve à 350 km d’altitude, et qu’elle devrait rejoindre samedi.

Comme les deux fois précédentes, l’amarrage s’effectuera à l’aide du bras robotisé de l’ISS contrôlé par deux des six astronautes à bord de la station.