De la troisième à la cinquième place: la Suisse rétrograde légèrement dans le rapport sur les technologies de l’information. Etabli par le World Economic Forum, ce classement voit, pour la troisième année consécutive, le Danemark en première place. Les pays nordiques sont d’ailleurs toujours très bien positionnés, avec la Suède, la Finlande, l’Islande et la Norvège étant placés respectivement au deuxième, sixième, septième et huitième rang.

En glissant au cinquième rang, la Suisse revient à son niveau de 2007, après avoir bondi l’année passée en troisième position. Le pays est toujours extrêmement bien placé concernant le nombre de lignes téléphoniques, l’accès au capital pour créer de nouvelles sociétés, l’éducation ou encore la protection des droits liés à la propriété intellectuelle.

En revanche, la Suisse est mal classée lorsque l’on se penche sur l’action gouvernementale. L’Etat ne donne pas assez d’impulsions pour les nouvelles technologies, ne montre pas encore suffisamment l’exemple en matière de cyberadministration et ne crée pas les conditions-cadres nécessaires pour améliorer l’accès à l’Internet à bas coût.