L'introduction des SMS avait déjà incité une myriade de sociétés à offrir des services payants plus farfelus les uns que les autres. L'arrivée récente des messages multimédias (MMS) semble repousser plus loin encore l'imagination de certains entrepreneurs. Depuis une semaine, une société anglaise, Mobile Entertainment Corporation (MEC), propose en effet aux propriétaires britanniques de portables de se transformer en… paparazzi.

23 francs la photo

Pour participer, il suffit d'être muni d'un portable équipé d'un appareil photo et de s'inscrire sur www.celebsnapper. La traque peut alors débuter. MEC invite les participants à prendre en photo les stars qu'ils croisent, dans un magasin, sur une piste de ski ou à la plage. Une fois le cliché pris et envoyé, MEC le diffuse à tous les fans de la star sur leur téléphone à écran couleur. Pour ceux qui n'en sont pas équipés, MEC leur envoie un SMS leur indiquant un site où ils peuvent admirer la photo de leur idole. Mais il y a plus fort encore. La société anglaise offre 10 livres, soit 23 francs, pour tout cliché qui paraîtra ensuite dans un magazine people britannique.

Reste à savoir comment l'équipe de MEC reconnaîtra, sur un cliché de piètre qualité, Hugh Grant faisant ses courses ou Victora Beckham sur les gradins d'un stade de football? «Nous avons un accord avec World Entertainment News Network (agence qui fournit des photos de stars à Heat, Hello ou OK, ndlr), explique Tim Hammond, directeur de MEC. Leur équipe a l'habitude de visionner de tels clichés». Certes, mais comment des photos de faible résolution pourraient-elles être publiées? «Les magazines feront paraître des clichés de petite taille. Et certains téléphones récents permettent de prendre des photos d'une taille de 35 kilobytes.»

Quid de la vie privée?

Les utilisateurs de Celebsnapper doivent débourser 1,50 livre (3,50 francs) pour recevoir cinq clichés. MEC a déjà signé des accords avec plusieurs fan-clubs, tel celui de Kylie Minogue, pour livrer à leurs membres des photos de leurs stars. MEC n'incite-t-il pas à s'immiscer dans leur vie privée? «Non, il faut la respecter, rétorque Tim Hammond. Les photos peuvent être prises lors de séances d'autographes, et elles contribuent de toute façon à la notoriété des personnalités.» MEC proposera bientôt son service en Italie, avant de viser l'Allemagne, la France, et la Suisse.