Téléphoner sans limite, envoyer des SMS sans compter, accéder à Internet de manière libre. Fantasme de nombreux utilisateurs de téléphone mobile, les offres forfaitaires «tout compris» se multiplient. Swisscom avait été le premier opérateur à se lancer, en août 2009, avec son offre illimitée BeFree à 169 francs. Sunrise et Orange avaient suivi avec des offres à plus de 100 francs. Le 25 juin dernier, Swisscom lançait à lui seul cinq offres illimitées, forçant Sunrise, une semaine plus tard, à réviser ses tarifs vers le bas.

Aujourd’hui, les trois opérateurs proposent au total 11 offres illimitées (téléphonie vers tous les réseaux suisses, SMS illimités et Internet illimité). S’agissant d’Internet, Sunrise est en fait le seul à proposer du véritable illimité, Swisscom bridant la vitesse sur quatre offres sur cinq et Orange fixant des plafonds de données.

Il vaut la peine de comparer ces offres avec son abonnement actuel – de loin tous les consommateurs n’ont pas besoin d’offres illimitées. Notons qu’aucun des trois opérateurs ne force ses clients à migrer vers les nouvelles offres. Et que les trois entreprises peuvent se montrer souples pour migrer rapidement de son abonnement actuel vers un des nouveaux, même si la facture finale baisse – Swisscom semble être le plus souple en la matière.

Swisscom

L’opérateur ne proposait jusqu’au 25 juin qu’une seule offre «tout compris» (BeFree), il en propose désormais cinq, sous le label Infinity, de l’abonnement XS à XL. Pour les cinq, tout est proposé sans limite: les appels vers les réseaux suisses, les SMS et le surf sur Internet. Ce qui différencie les offres, c’est d’abord la vitesse d’accès au Net. Pour l’abonnement XS (0,1 Mbit/s), inutile d’espérer faire autre chose que télécharger des e-mails et y répondre. Sinon, c’est une frustration assurée. Par contre, ceux qui ont très peu besoin d’Internet trouveront avec cette offre XS à 59 francs un forfait illimité très intéressant.

Quant aux accros aux applications échangeant beaucoup de données, ils hésiteront entre les offres M (7,2 Mbit/s) et L (21 Mbit/s). L’abonnement S, à mi-chemin, ne nous semble pas intéressant. La vitesse actuelle du réseau de Swisscom oscille entre ces 7,2 et 21 Mbit/s – même si tout dépend du nombre d’utilisateurs par antenne, bien sûr. L’utilisateur fait donc un pari en choisissant son abonnement, Swisscom ne garantissant pas de débit minimal…

Toujours pour les utilisateurs intensifs de données, pourquoi ne pas commencer par le M, quitte à changer plus tard pour le L si l’on estime que la vitesse est trop lente. Quant à l’offre XL (169 francs), elle est pour l’heure à éviter: le réseau de Swisscom n’atteindra pas cette vitesse avant fin 2013, et les téléphones actuels sont de toute façon incapables de supporter des débits de 100 Mbit/s. A noter que les offres M, L et XL intègrent des forfaits, utilisables à l’étranger, qui intéresseront ceux qui voyagent fréquemment.

Sunrise

Sunrise propose plusieurs offres «flat», mais seuls les abonnements 4, 6 et 7 comprennent les appels vers tous les réseaux suisses. Ici, pas de limitation de vitesse, l’utilisateur surfe au débit maximal et sans contrainte au niveau des données échangées. Sunrise est donc le plus souple en la matière, et le moins cher. Même si elle a progressé, la qualité de son réseau n’atteint pourtant pas celle de celui de Swisscom, selon les résultats 2011 du test de référence Connect.

L’offre Flat 4 est ainsi très intéressante, avec un rapport qualité-prix qui nous semble optimal s’agissant de Sunrise. Les abonnements 5 et 6 intègrent des appels illimités vers l’Europe, et aussi depuis l’Europe pour l’offre 6. L’opérateur fait une distinction entre ses clients qui prennent l’abonnement sans ou avec un nouveau téléphone, comme le fait Orange, alors que Swisscom n’effectue pas de distinction.

Orange

Orange est le seul des trois opérateurs à ne pas avoir modifié ses tarifs ces dernières semaines. L’opérateur, avec ses offres Orange Me, propose un système de briques, permettant au client de choisir parmi plusieurs forfaits voix, SMS et données. Si l’on s’intéresse aux offres illimitées, il n’en reste que trois. Mais pour aucune des trois, Orange ne propose un accès à Internet sans restriction, puisque la limite mensuelle est soit de 1, 3 ou 5 Go. A noter qu’actuellement, un forfait de 1 Go suffit tout de même à la majorité des utilisateurs. Les personnes connectées très souvent opteront par contre pour les offres à 3 ou 5 Go. Pour chaque dépassement de ces packs, Orange facture un supplément en fonction des données supplémentaires échangées.

Côté tarifs, Orange se situe globalement presque dans les mêmes zones de prix que Swisscom, laissant Sunrise être l’opérateur ­le moins onéreux. Par contre, Orange a l’avantage de proposer, pour ses trois offres illimitées, des appels sans limite de Suisse vers l’Europe et les Etats-Unis.