Dis-moi quels mots tu aimes, je te dirai qui tu es: le principe de la sémiométrie est enfantin. Deux cent dix mots, toujours les mêmes parce qu'ils sont sémantiquement stables («maison» a le même sens qu'il y a dix ans), sont proposés à des volontaires pour le sondage. S'ils les trouvent agréables, ils leur affectent une note comprise entre zéro et plus trois. Dans le cas contraire, la note ira de zéro à moins trois. Un logiciel établit une moyenne et détache, pour chaque sondé, les mots qu'il a sur- ou sous-notés.

Tous les mots trouvent leur place sur une carte, une espèce de constellation régie par deux axes perpendiculaires, qui délimitent des territoires de valeurs. Sur la carte apparaît le profil psychologique du sondé, ou en tout cas le système de valeurs qui structure son opinion. Par exemple, les personnes qui privilégient les mots assimilés au devoir et au détachement valorisent le conflit. Celles qui préfèrent les mots situés entre le plaisir et le détachement ont l'esprit critique. On ne pariera pas sur une fiabilité de l'outil à 100%, mais il l'est beaucoup plus que si on demandait directement au sondé s'il se considère en harmonie ou en guerre avec le monde… Précisons tout de même que la sémiométrie n'est pas un instrument scientifique: deux personnes peuvent accorder strictement la même charge affective aux mêmes mots, pour des raisons totalement opposées.

Les mots surnotés par les téléspectateurs du journal de 20 heures de TF1: confort, hériter, politesse, cérémonie, propriété, produire, foi, prêtre, commerce, tradition, Dieu, patrie, morale, élite, discipline, obéir, soldat, industrie, chasse, fusil. Leurs mots sous-notés: rire, jeu, original, lune, émotion, aventurier, légèreté, étranger, différent, ruse, feu, sauvage, inconnu, orage, critiquer, ironie, noir, danger, désordre, révolte.

En résumé, les téléspectateurs du 20 heures de la Une valorisent le conflit et se révèlent très attachés aux êtres et aux valeurs matérielles. En revanche, il semblerait qu'on puisse s'interroger sur leur esprit critique.

Les mots surnotés par les téléspectateurs du 20 heures de France 2: morale, élite, fermeté, raison, rompre, justice, modération, conquérir, concret, science, efficace, critiquer, étranger, livre, art, théâtre. Leurs mots sous-notés: économiser, rigide, puissance, commerce, méfiance, angoisse, vide, danger, vitesse, ruse, animal, adorer, mariage, animal, intime, magie, douceur, gratuit.

Globalement, il semblerait que les téléspectateurs du 20 heures de France 2 échappent à la caricature. Plutôt détachés des choses matérielles et des êtres, ils se montrent relativement en harmonie avec le monde et les autres, et s'ils ne dédaignent pas le conflit, c'est avec modération.

A. Da.