Taux plancher

Les trois ténors de la BNS qui ont bouleversé la politique de change

Kurt Schiltknecht

Deux jours avant la réunion fatidique, le 27 septembre, l’économiste de la BNS invite sa direction à fixer un objectif de cours face au mark allemand. «Le marché n’est plus en mesure de décider de lui-même la direction des taux de change.»

Fritz Leutwiler

Le 29 septembre 1978, le président de la Banque nationale suisse décide de passer à la vitesse supérieure. Il présente le projet de message qui avertira de l’objectif de la BNS de faire ­remonter le cours de 100 deutsche mark au-dessus de 80 francs.

Pierre Languetin

La matinée du jour J, le 1er octobre, le numéro 3 de la BNS exhorte les employés de la salle des changes. «Je suis resté quelques heures. Je leur disais: 80 000 dollars? Achetez-les! 100 000? Allez-y! En quatre jours, nous en avons acheté 4 milliards.»

Publicité