Foxconn – le numéro un mondial des composants pour ordinateurs – assemble notamment des produits pour Apple, Sony et Nokia et emploie un million de personnes en Chine.

Un total de 40 personnes ont été blessées à Taiyuan, dans la province du Shanxi (nord), après une «dispute entre plusieurs salariés pour motifs personnels» qui a dégénéré en bagarre impliquant 2000 personnes dans un dortoir, selon un communiqué diffusé par Hon Hai, la société mère de Foxconn.

«L’usine de Foxconn à Taiyuan a rouvert», a déclaré un de ses responsables, qui n’a donné que son nom de famille, Yang. Il a ajouté que les produits fabriqués sur place comprenaient le dernier modèle d’iPhone d’Apple.

Les échauffourées, qui avaient commencé dimanche en fin de soirée et ont opposé des salariés originaires de différentes provinces, avaient donné lieu à un attroupement d’environ 10 000 spectateurs, selon des responsables de la sécurité cités par l’agence Chine nouvelle.

Des photos de la bagarre postées sur Internet, dont l’authenticité n’a pas pu être vérifiée, montrent notamment une foule d’ouvriers, un immeuble avec des carreaux cassés et une voiture de police retournée.

Foxconn a fait l’objet de critiques sévères ces dernières années en raison de conditions de travail excessivement dures dans ses usines chinoises. En 2010, au moins 13 salariés du groupe en Chine se sont apparemment suicidés.

L’usine de Taiyuan emploie 79 000 ouvriers et fabrique des composants électroniques pour des produits de grande consommation et des automobiles, ainsi que des moulages de précision.