Il arrive que le téléréfractaire s'aventure du côté des journaux télévisés. Curieux de savoir si Suharto s'agrippait toujours à son trône présidentiel plutôt que d'aller se couler des vacances peinard avec les petites économies qu'il a mises de côté pendant trente-deux ans, il se branche sur TF1. Dans l'ordre, il apprend qu'un médecin français a effectué la première opération à distance, qu'un sous-brigadier français s'est fait tuer, que la location des voitures françaises risque de grimper, tandis que les allocations familiales françaises menacent de chuter, que les fameux wagons radioactifs n'ont contaminé aucun Français, que le secourisme français «est une vocation» (sans doute française), que des jeunes Français ont chanté «Jésus revient» dans une abbaye française.

Il est 20 h 15 quand la banale nouvelle indonésienne est abordée. Le président Suharto a démissionné. Voilà. Trois p'tites minutes et puis s'en vont. A 20 h 18, le Guatemala quand même (une éruption, c'est toujours plutôt télégénique) avant de repartir sur les seuls vrais sujets d'intérêt, les sujets français. Sur France 2, le JT a commencé avec l'Indonésie, retraçant le parcours du démissionnaire, avant de passer aux sujets plus locaux. Parmi ceux-ci, la saisissante histoire du voile de Véronique. Quand on le superpose au saint suaire, il forme un portrait détaillé du Christ. Eclair de lucidité! Le téléréfractaire comprend soudain que TF1 et F2 sont comme les deux tissus sacrés: il faut les superposer pour obtenir une peinture détaillée de l'actualité.