à la loupe

«Wikipédia», mastodonte du Net

Fondée en 2001, l’encyclopédie collective a publié 15 millions d’articles en 250 langues. Alimenté par les internautes, le site pointe à la 6e place des plateformes Internet les plus visitées derrière Google et Yahoo. Décodage

Qu’est-ce que c’est? Wikipédia est une encyclopédie collective universelle et multilingue créée le 16 janvier 2001 dans sa version anglophone. Le site fonctionne selon le principe du wiki, c’est-à-dire que les pages de l’encyclopédie sont modifiables par tout ou partie des visiteurs du site. Il permet ainsi l’écriture et l’illustration de documents par une multiplicité d’internautes. Toutes les éditions de Wikipédia ont pour objectif d’offrir un contenu libre, neutre et vérifiable que chaque internaute peut éditer et améliorer. Wikipédia pointe à la 6e place des plateformes Internet les plus visitées derrière Google et Yahoo. Quelque 15 millions d’articles, toutes éditions confondues, ont été édités dans 250 langues depuis sa création. La plateforme compte 330 millions de visiteurs uniques par mois. Wikipédia est sous la responsabilité juridique de la fondation Wikimedia, créée le 20 juin 2003, par Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia. ■ Wikipedia. fr Le 23 mars 2001, la Française Florence Devouard participe, avec une dizaine de personnes, au lancement de la version francophone de Wikipédia. Aujourd’hui, approximativement 5000 internautes contribuent à l’ajout de contenu sur le site qui compte, depuis septembre 2010, près d’un million d’articles. Wikipedia.fr est organisée en association locale composée d’une dizaine de bénévoles, dont la mission est la recherche de fonds pour financer le développement de la plateforme et les projets annexes. ■ Comment ça marche?

Wikipédia est une encyclopédie collective et universelle. Le contenu est libre et généré uniquement par la communauté de «wikipédiens» de manière bénévole. Chaque visiteur peut améliorer, compléter, corriger un article en tout temps. Un historique des modifications, mis à jour automatiquement, est accessible sur l’ensemble des éditions de Wikipédia. Si le contenu bénéficie d’une licence libre, c’est-à-dire qu’il peut être réutilisé librement par tout un chacun, les articles ne doivent pas enfreindre le code déontologique de Wikipédia, énoncé dans les cinq principes fondateurs du site. ■ Qui fait quoi?
Wikipédia est sous la responsabilité juridique de Wikimedia, la fondation créée le 20 juin 2003 par Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia. Cette structure finance les neufs projets de la plateforme comme Wiktionary (dictionnaire thésaurus), Wikiquote (recueil de citations), Wikibooks (ensemble de textes didactiques). Wikimedia finance également l’acquisition de matériel technique (30 serveurs au total) ou l’engagement de ressources pour son développement: la création de nouvelles éditions de Wikipédia, en Inde, en Chine ou au Maghreb par exemple. Depuis le 20 juin 2003, Wikimedia compte six membres bénévoles (trois Américains, deux Hollandais et un Allemand) au sein de son conseil de fondation. La structure compte une quarantaine d’employés salariés, chargés de gérer les fonds nécessaires à la gestion du réseau et au développement technique du site (achats de serveurs). Les éditions non-anglophones de Wikipédia sont organisées en associations locales bénévoles. Elles ont principalement pour mission de rechercher les fonds nécessaires au développement de leur édition respective. Certaines associations locales comptent également une petite poignée de salariés. ■ Qui surveille le contenu et garantit sa fiabilité?
L’ensemble des éditions de Wikipédia n’ont pas de stratégie commune pour garantir la fiabilité de leurs contenus. Certaines, comme le site anglophone, ont opté pour le renforcement des règles de sécurité. Un internaute anonyme ne peut ainsi pas publier son article tant que celui-ci n’est pas validé par un utilisateur fréquent. Il a également restreint la possibilité de rédiger des biographies de personnalités vivantes. Cela pour garantir le respect de la sphère privée. Par le passé, plusieurs articles comportant des éléments biographiques erronés ou annonçant, à tort, la mort d’une personnalité, ont été publiés. Malgré une fréquentation en constante hausse, le projet Wikipédia n’enregistre pas plus d’erreurs que par le passé. ■ Qui finance? Wikimedia, comme les associations locales, n’est pas tributaire de la publicité. Les fonds proviennent majoritairement de donateurs privés – essentiellement les internautes eux-mêmes – et d’entreprises et multinationales, comme Hewlett Packard. Chaque semaine, l’édition anglophone encaisse quelque 40 000 dollars de dons (entreprises et internautes confondus). Dans l’édition francophone, 200 000 à 300 000 euros proviennent chaque année de dons d’internautes. Au mois de février 2010, la branche philantropique de Google a versé un don de 2 millions de dollars à Wikimedia. Par contre, le géant de l’Internet ne favorise pas le référencement de Wikipédia sur son moteur de recherches. D’autres structures, comme certains établissements universitaires aux Etats-Unis contribuent à l’amélioration du contenu scientifique et académique, mais ne financent pas l’encyclopédie. L’édition allemande de Wikipédia et d’autres associations locales bénéficient d’une aide financière gouvernementale. Un modèle de financement qui pourrait s’étendre davantage aux autres plateformes de l’encyclopédie, selon Florence Devouard, ancienne présidente de la fondation Wikimedia. Le chiffre d’affaires annuel consolidé de l’ensemble des associations locales se monte approximativement à 15 millions de dollars. ■ En pratique Depuis sa création en janvier 2001, Wikipédia connaît une croissance fulgurante, qui génère aussi des problèmes de management et un modèle économique inadapté. Selon Florence Devouard, les différences linguistiques et culturelles ont compliqué le travail collectif nécessaire à l’adoption de stratégies de développement communes. Il est devenu difficile d’assimiler l’ensemble des nationalités dans un projet de gouvernance mondial. Chaque édition tend donc à exister indépendamment des autres. Wikipédia et ses déclinaisons cherchent à faire évoluer le modèle économique sur lesquelles elles se sont toujours basées, c’est-à-dire le financement par les dons des internautes. Elles comptent parallèlement développer le principe d’aides gouvernementales, comme c’est déjà le cas en Allemagne. > Le site sous la loupe de la semaine précédente
Publicité