Santé

Humaniser l’hôpital grâce à la philosophie

Cynthia Fleury est à la tête de la chaire de philosophie de L’Hôtel-Dieu à Paris qui dispense un enseignement visant à redonner sa place à l’humain dans l’hôpital. Elle sera en conférence au CHUV jeudi soir

La naissance, la maladie, la mort… Autant d’étapes existentielles qui convergent à l’hôpital. Des moments forts nécessitant, de la part du personnel soignant, un surplus d’empathie face aux craintes, à la douleur et au désarroi des patients. Malheureusement, les contraintes économiques, les lourdeurs administratives ou encore une trop grande fragmentation des soins liés à la spécialisation, ont souvent pour conséquence de réduire le patient à une unique dimension quantifiable, d’éloigner le médecin du malade, faute de temps.

Fondée en janvier de cette année, la chaire de philosophie de l’Hôpital de l’Hôtel-Dieu à Paris, vise à réfléchir à une nouvelle relation aux soins et à la maladie. Afin de se rappeler que le patient n’est pas qu’une addition d’organes, mais bien un sujet à part entière.