Scènes

A Renens, Omar Porras embrase Molière

Pour sa première création depuis qu’il est directeur des lieux, le metteur en scène livre un «Amour et Psyché» endiablé et allumé. Un régal pour les sens, une ode au théâtre dans toute sa puissance

Monstre qui roule des yeux, elfe qui fuse dans les airs, acteurs scintillants et terribles grondements de tonnerre. Pour sa première création dans les murs du TKM, à Renens, scène dont il est le directeur depuis 2015, Omar Porras a parfaitement rempli son rôle de mage merveilleux. Bondissant, farceur et truffé d’effets, son Amour et Psyché, d’après Molière, renoue avec la tradition du Teatro Malandro d’avant L’Eveil du printemps ou La Dame de la mer, spectacles plus graves et plus introspectifs. Une tradition où rien n’est trop grand, trop beau, trop éclatant pour célébrer cette fête des sens qu’est le théâtre vivant.

Omar, le chaman

«Les rêves sont le cœur sacré de notre imaginaire.» La phrase trône sur une paroi du foyer, elle annonce la couleur de la soirée. La réalité n’est pas la tasse de thé d’Omar Porras. Il lui préfère le pouvoir magique du monde onirique. Dans le dossier de presse, le directeur du TKM va plus loin: «Le théâtre est le prisme qui permet d’interpréter le divin. Le théâtre est un chemin qui se perd dans le ciel. Le théâtre se dessine avec les cendres du foyer des dieux, des dieux-hommes, des dieux-bêtes.» Pour lui, le metteur en scène n’est pas un simple lecteur de textes et directeur d’acteurs. C’est un chaman qui capte les signes souterrains qui fondent et éclairent notre condition d’humain.