Industrie

A Washington, l’apprentissage suisse attire 3000 personnes

Le directeur de la filiale de Mikron à Denver a présenté le système dual lors d’une conférence SelectUSA. Parmi les oreilles attentives: les ministres américains du Travail, du Commerce et des Finances. Les Etats-Unis testent différentes formules

Dans son hôtel de Langenthal (BE), Mike Gunner a encore les traits tirés. La semaine dernière, le directeur général de la filiale de Mikron à Denver était à Washington pour présenter le système d’apprentissage helvétique, qu’il a récemment importé sur son site industriel du Colorado. Quelque 3000 personnes étaient présentes à l’occasion de cet événement SelectUSA, un programme lancé par l’ancien président Barack Obama afin d’attirer les entreprises étrangères aux Etats-Unis. Parmi ceux qui tendaient l’oreille: les secrétaires d’Etat au Travail, au Commerce et au Trésor.

Interrogé par Le Temps sur l’engouement pour le système de formation dual, Mike Gunner se tourne calmement vers son smartphone pour ouvrir un article du Denver Post, daté du mois dernier: «Nous avons atteint un taux historique de 2,3% de chômeurs au Colorado. Le défi de la plupart des entreprises, américaines comme étrangères, c’est de trouver et fidéliser de la main-d’œuvre qualifiée dans la région.»