Italie

Ballaro, l’Afrique en Europe

Un quartier du vieux Palerme ouvre ses portes aux migrants depuis des décennies. Aux paysans siciliens de l’après-guerre ont succédé des ressortissants du sous-continent indien, puis d’Afrique de l’Ouest. Nombre de Sénégalais, d’Ivoiriens et de Ghanéens s’y sont tellement bien intégrés qu’ils assurent s’y sentir aujourd’hui «comme chez eux». Exemple ou exception?

La petite tête noire se balance dans le dos d’une matrone africaine, les cheveux crépus hérissés en courtes tresses, le regard tranquillement posé sur la rue. Les yeux ronds glissent sur les étals de la via Ballaro, le plus grand marché en plein air de Palerme. Des stands où les fruits, les fromages et les salamis siciliens côtoient les denrées arabes, indiennes et, de plus en plus, subsahariennes. A l’image d’un quartier où se sont échoués ces dernières décennies de nombreux courants migratoires.

Lire également notre éditorial: Navigation à vue en Méditerranée