Argent

«Le Vatican compte sur les banques helvétiques amies»

A l’ère de la transparence, l’auteur d’un ouvrage sur des «affaires» du Vatican estime que les liens entre le système bancaire suisse et le petit Etat restent opaques

Avec Péché originel*, Gianluigi Nuzzi signe son quatrième livre enquête sur des scandales liés au Vatican. Le journaliste italien y fait des révélations choquantes sur les tractations secrètes entre le petit Etat et la justice italienne concernant la disparition non élucidée en 1983 de la fille d’un employé de la théocratie, les comptes courants de la banque du pape, des abus sexuels et des fêtes homosexuelles entre des membres du clergé. Le Temps a interrogé Gianluigi Nuzzi sur les liens entre l’Etat confetti et la Suisse.

Le Temps: A l’heure de la transparence, les flux d’argent d’origine inconnue, et douteuse, transitant entre le Vatican, Lugano, Genève et Zurich sont toujours une réalité?