harcèlement

Accusé de viol aux Etats-Unis, un prestigieux professeur enseignera bientôt à l’EPFL

Trois femmes accusent de viol, d’agression ou de harcèlement l’éminent critique littéraire et spécialiste des humanités numériques Franco Moretti. Ce dernier, qui réfute ces faits, a récemment déménagé en Suisse et enseignera à l’EPFL en 2018

L’affaire Weinstein fut un déclic. Comme pour de nombreuses autres femmes, la lame de fond engendrée par le scandale a poussé Kimberly Latta à parler à son tour. Le 5 novembre, cette Américaine a publié un message sur Facebook dans lequel elle raconte avoir été «opprimée, harcelée et violée» en 1984-1985 par son professeur d’université d’alors, Franco Moretti, éminent critique littéraire et spécialiste des humanités numériques. 

Un premier témoignage rapidement rejoint par d’autres. L’affaire, telle une tache d’encre, s’est étendue à plusieurs prestigieux campus américains: Berkeley, Stanford, Johns Hopkins… et même jusqu’à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Récemment retraité de Stanford, Franco Moretti a en effet depuis peu rejoint la Suisse pour enseigner à l’école lausannoise.