Environnement 

Comment la Suisse retient la nuit

Une étude vient d’établir combien le recours aux lampes LED a augmenté la luminosité sur la Terre. La lutte contre cette pollution lumineuse est difficile. Mais la Suisse s’y met

Les jurés suédois regretteront-ils un jour d’avoir décerné le Nobel de physique aux inventeurs de la LED bleue, en 2014? Les électriciens ne tarissent pas d’éloges sur les qualités révolutionnaires de la diode électroluminescente: un éclairage blanc qui consomme jusqu’à 20 fois moins d’énergie, une durée de vie jusqu’à 100 fois supérieure à celle des ampoules à incandescence. Sur le papier, un rêve d’écologiste.

Comme souvent, les jurés du Nobel récompensaient une découverte bien après la bataille. En 2014, cela faisait déjà plusieurs années que les villes d’Europe avaient commencé à utiliser ces ampoules plus propres. La bascule s’est faite cette année-là en Suisse. La part des systèmes LED vendus pour des éclairages extérieurs dans le domaine privé (lampadaires de jardin, éclairages d’allées…) a bondi de 23% en 2014 à presque 73% en 2016, selon l’Office fédéral de l’énergie.