énergies

Novatek inaugure son titanesque projet gazier dans l’Arctique

Estimé à 27 milliards de dollars, le projet du groupe privé russe vise à construire une usine de liquéfaction de gaz permettant de produire à terme 16,5 millions de tonnes par an à partir de 2019

C’est un projet hors norme, au bout du monde: la Russie inaugure vendredi son gigantesque site gazier Yamal en Sibérie arctique, érigé dans des conditions climatiques et géologiques extrêmes, avec la participation du français Total et de la Chine.

Le groupe privé russe Novatek, à la tête du consortium international qui mène le projet, a prévu de faire partir la première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) du port de Sabetta vendredi, après avoir annoncé cette semaine le début de la production de GNL sur la première ligne de production, dont la capacité prévue est de 5,5 millions de tonnes par an.