Turquie

Le procès des journalistes de Cumhuriyet reprend dans une ambiance tendue

La cinquième audience des 17 collaborateurs du journal d'opposition turc s'et déroulée ce lundi à Istambul. Un accusé a été expulsé et le public a hué le juge.

Devant la cour, le journaliste accuse le gouvernement de «traiter comme des terroristes ceux qui ne lui ressemblent pas», et la «justice contrôlée par le pouvoir», de porter des «accusations absurdes». Le public hue le juge quand il ordonne son expulsion: «Ça suffit ! Si vous voulez faire de la politique, devenez député!» Le procès des collaborateurs du journal d'opposition turc Cumhuriyet a repris dans une ambiance tendue, ce lundi 25 décembre à Istanbul.

Au total, 17 dirigeants, journalistes et autres employés actuels ou passés de Cumhuriyet, un quotidien critique du président Recep Tayyip Erdogan, sont jugés pour «activités terroristes». La cinquième audience du procès a été marquée par l'expulsion de l'un des accusés, le célèbre journaliste d'investigation Ahmet Sik, à la demande du président du tribunal Abdurrahman Orkun Dag, qui lui reprochait de se livrer à une «défense politique».