Editorial

Ce que la France de Macron dit de 2018

EDITORIAL. Notre grand voisin s’est, en 2017, clairement engagé sur la voie d’une transformation économique progressive. La poursuite de l’agenda libéral et pro-européen défendu par Emmanuel Macron façonnera, pour la Suisse aussi, la donne en 2018

Il est logique que The Economist ait choisi la France comme «pays de l’année 2017». Avocat de la mondialisation et terriblement frustré par la victoire à l’arraché du Brexit, l’hebdomadaire libéral britannique ne pouvait qu’applaudir au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Vu de Suisse romande, ce satisfecit peut être partagé. L’importance accordée par le jeune président français aux disruptions numériques, sa volonté d’attirer les investisseurs (y compris helvétiques), ses efforts pour contrer le climatosceptique Donald Trump, ses ambitions pour l’Europe dans le monde: toutes ces orientations sont porteuses de changements a priori prometteurs.