Design

Au Mudac, les objets ont une âme

Le Musée du design expose les travaux du Studio Wieki Somers. Ou comment des lampes et des cheminées peuvent aussi raconter des histoires. En empruntant souvent la voie du conte onirique

Par définition, les objets n’ont pas d’âme. Sauf chez Lamartine pour qui ils n’étaient pas forcément tous inanimés. De la même manière, pour Wieki Somers, une lampe, un buffet, une théière peuvent tout à fait prétendre à une existence, à un supplément de vie. Il suffit juste de la leur insuffler. D’où une production design à la fois conceptuelle et poétique qui s’expose en ce moment au Musée de design et d’arts appliqués contemporains de Lausanne (Mudac) à travers une rétrospective de son bureau fondé en 2003 avec Dylan van den Berg.

A 41 ans, la designer néerlandaise est un pur produit de cette Design Academy Eindhoven dont les diplômés ont rebrassé les cartes du design à la fin des années 1990. Et proposé une nouvelle manière d’envisager notre environnement quotidien à travers une vision décalée des choses et l’usage de nouveaux matériaux. Au Mudac, la pièce maîtresse de l’exposition Out of the Ordinary est un ensemble de vases.