Election complémentaire

A Fribourg, l’UDC rêve de revanche

Le parti agrarien lance son président cantonal, Ruedi Schläfli, dans la bataille pour la succession de Marie Garnier, qui s’annonce acharnée

Le siège de la conseillère d’Etat démissionnaire Marie Garnier aiguise les appétits à Fribourg. Mercredi matin, c’était au tour de l’UDC fribourgeoise de lancer un candidat dans la course à l’élection complémentaire du dimanche 4 mars, en la personne de son président cantonal Ruedi Schläfli. L’agriculteur de Posieux (43 ans) veut imposer «une vision pragmatique et constructive».

Parfait bilingue, il profitera également de son réseau hérité de dix ans passés comme directeur technique de l’Association romande de lutte suisse, mandat qu’il a remis après le succès populaire de la Fête fédérale d’Estavayer-le-Lac.