Une fois de plus, c’est Courrier international qui a repéré le petit chef-d’œuvre graphique et journalistique ci-dessus: cette une qui joue les références cinématographiques pour évoquer les clubs fondateurs d’un projet de compétition très controversé; celle, le 20 avril, du quotidien sportif le plus populaire au Portugal, A Bola. «Sur fond de papier jauni», [ce] format d’un avis de recherche à l’américaine et [ce] titre: «Wanted: Dirty 12». On a affaire ici bien sûr au film de guerre Les Douze Salopards de Robert Aldrich, sorti en 1967.

Sur ce sujet, il faut encore lire:

Sur ce sujet, il faut encore lire:

Car on parle bien d’une guerre qui s’est déclenchée le week-end dernier depuis l’annonce du projet de Super League européenne, qui pourrait même avoir «des conséquences sur les clubs suisses et certains joueurs de la Nati», selon la revue de presse qu’a faite Le Nouvelliste. Quoi qu’il en soit, dans une chronique d’A Bola, intitulée «La guerre est déclarée», «José Manuel Delgado, ancien footballeur devenu journaliste, plante le décor d’un western entre les 12 clubs mercenaires et leurs ennemis à leurs trousses»: «Les uns et les autres, si aucun terrain d’entente n’est trouvé, se retrouveront au tribunal»…