Opinion

Encore des vœux!

Quelques remarques iconoclastes en ce début d’année sur nos codes et nos comportements, tels qu’ils ne devraient plus être…

Je me retiens! Depuis longtemps! Relax. Laissons-nous aller: dans de nombreux domaines, nous sommes souvent au ras des pâquerettes. Niveau de classe et d’intelligence: faible. Je ne donne ici que quelques exemples.

J’adore bien sûr la musique et les festivals. Mais nous faire prendre des DJs pour de nouveaux Mozart, y en a marre: David Guetta avec ou sans son ex, Cathy, quel niveau artistique, créatif? De même pour ses nombreux disciples dont le jeune Martin Garrix. Je pense que brasser de la bière plutôt que des disques, c’est plus noble…

Vive le Kaiser «Lagerfeld», qui est original et cultivé. Mais comment peut-on s’extasier et acquérir des jeans prédéchirés? C’est clairement une insulte inconsciente à l’extrême pauvreté. Ces pantalons coûtent plus cher que des jeans classiques. Il a fallu l’intervention d’un spécialiste pour les détruire en partie. Certains se pâment devant tant d’inventivité…

Vous voyez de plus en plus de gens se balader dans la rue avec un café emballé dans un carton de chez Starbucks ou Mc Café! N’ont-ils pas de machine Nespresso, Jura ou autre? Leur bureau ou boutique n’était-il pas équipé? Les rues ne proposent-elles pas suffisamment de bars offrant un véritable expresso? Le café est-il meilleur dans un carton que dans une tasse chaude? Ces péripatéticiens n’ont-ils pas cinq minutes pour s’arrêter et lire le journal au passage? Mais voilà, les esseulés du matin se doivent d’imiter servilement le geste observé mille fois dans leurs séries américaines. Ils se prennent un instant pour une star en tenant bien droit leur café refroidi et bien plus coûteux, mais de chez Starbucks!

Y a-t-il vraiment quelque chose d’intéressant dans les activités de la famille Kardashian? Certes, il faut bien se distraire. On n’est pas obligé de suivre Arte tous les soirs… Mais les dizaines de chaînes TV disponibles sont tout de même d’un autre niveau que NRJ12. Excepté bien sûr la diffusion de dessins animés japonais débiles qu’on inflige à nos chers petits…

Je suis un adepte du manger sain, mais à force de nous marteler «mangez bio», dont les vertus n’ont jamais été clairement corroborées, avec l’avancée des «sans gluten» et des saucissons végétaux pour tout le monde, on n’est pas très loin de la promotion de l’anorexie!

Comment faire pour animer enfin les belles places de nos villes en fin d’année? Accumuler des pseudo-chalets marchands, des baraques aux toits goudronnés qui masquent les vraies boutiques (présentant parallèlement exactement les mêmes marques dans les aéroports et dans toutes les villes du monde). Mais que nous proposent ces souks d’un «nouveau genre»? Principalement des chinoiseries ou indienneries quelconques.

Que dire enfin des vœux reçus de décembre à fin janvier? On est prétendument entré dans l’ère de l’anti-gaspi. Ce n’est pas encore évident. On peut recevoir des quantités invraisemblables de cartes plus ou moins sophistiquées, parfois très coûteuses, qui passent en quelques secondes à la poubelle, signées ou non de quelques mots standards. Souhaite-on vraiment la même chose à tout le monde? Et n’attend-on pas parfois plutôt que certains se cassent la gueule? Et quelle efficacité attendre de vœux égrainés par millions?

Cela sert vraiment à quoi? Le pire étant bien entendu les vœux à la chaîne par SMS ou mail sans aucune personnalisation.

Restons constructifs. Mais un œil critique, cela ne fait pas de mal. N’évoquons pas tout le temps le politiquement correct, le «pas d’amalgame», n’adoptons pas nécessairement le «tout le monde il est gentil». Ce n’est pas vrai!


Pierre-Marcel Favre, éditeur

Publicité