Continuons le débat

5G? On n’en sait rien!

OPINION. Le monde politique attendait impatiemment un rapport d’experts sur les risques du rayonnement des téléphones mobiles pour aller de l’avant avec la 5G. Le résultat, logiquement, les place face à leurs propres responsabilités

Ils ont fait preuve de bon sens ces 20 experts qui ont produit un rapport sur la téléphonie mobile et son rayonnement. Après un an de travaux, ils ont répondu: on ne sait pas! La 5G est-elle dangereuse? Sans doute pas, mais peut-être un peu. En fait ils n’en savent rien car cette 5G n’est encore véritablement utilisée nulle part. Elle commence seulement à se déployer dans quelques pays. Impossible d’en mesurer l’impact.

Ils ont donc étudié les effets de la 4G. Et à ce stade, rien n’indique qu’il y ait un danger avéré pour la santé. Mais on ne peut pas non plus dire que c’est complètement sans effet… A partir de là, on extrapole sur la 5G, qui, en termes de rayonnement non ionisant (le facteur de risque), ne devrait pas marquer une rupture significative. Les opérateurs affirment même que l’impact sera plus faible, les rayonnements étant mieux ciblés vers les objets connectés.