Un récent article en première page de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ) avait comme titre: «La Suisse avec 9 millions habitants», et proposait une analyse correcte et objective de la situation démographique et migratoire au moment où nous passons en effet le seuil des 9 millions d’habitants. Sans l’immigration, nous serions probablement restés aux chiffres d’après la Deuxième Guerre mondiale, soit 4,5 millions d’habitants. Avec le grand nombre de personnes arrivées ces cinquante dernières années, la Suisse est devenue un pays d’immigration et, notre économie et notre bien-être dépendent en grande partie de cette immigration. La NZZ n’ignore pas les défis et les problèmes. Mais, au lieu de se lamenter ou d’énumérer des y-a-qu’à, la NZZ énonce clairement que la Suisse n’a pas de stratégie d’immigration et qu’il est urgent d’en élaborer une pour pouvoir affronter les défis de demain.