Obstinément, l’Afrique demeure une curiosité économique. Classée par la Banque mondiale comme le continent le plus pauvre du monde, l’Afrique concentre pourtant d’énormes richesses mondiales. Le continent possède d’importantes réserves d’hydrocarbures, de minerais et autres ressources naturelles. Il abrite de grandes réserves de terres rares, lesquelles jouent un rôle central dans l’industrie de l’armement, dans la production des énergies renouvelables, nécessaires à la transition énergétique, et dans la révolution numérique. Etant donné la position quasi monopolistique de la Chine dans l’approvisionnement de ces matières premières stratégiques, l’Afrique devient une alternative pour plusieurs puissances économiques mondiales. Aussi, y émerge progressivement une classe moyenne instruite et dont les habitudes de consommation côtoient celles du monde occidental. L’Afrique se retrouve ainsi au cœur de convoitises de nombreux pays et investisseurs étrangers qui se livrent une concurrence commerciale, dont la visée est de tirer le meilleur parti du potentiel de croissance économique de ce continent.