Le 24 septembre, la formation PS60+ tenait sa Conférence d’automne. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un organe du Parti socialiste composé de personnes «de la génération plus âgée», dont un certain nombre d’anciens poids lourds de la politique. Sa décision phare fut de recommander une adhésion de la Suisse à l’Union européenne. Ce n’est pas étonnant venant d’une classe d’âge qui s’était battue en 1992, alors que l’élan pro-européen était au plus haut, et qui s’entête à défendre un projet qui n’appartient qu’à elle, sans tenir compte des jeunes, très critiques vis-à-vis de l’Union. Une étude menée par Smartvote en 2019 à la sortie des urnes et rendue publique ces derniers jours donnait que 6,5% des 18-34 ans étaient partisans d’une adhésion, contre 60% en 1995!