Les adolescents s’ennuient. Ils sont confinés depuis plus de dix semaines. Leurs cadets, eux, ont pu reprendre l’école. Cette reprise, désormais complète, dans les niveaux primaires et secondaires s’est fort bien déroulée. Elle a permis aux enfants de renouer avec une vie quasi normale, des journées clairement définies et le retour des copains. Une joie des retrouvailles que les plus de 15 ans n’ont pas encore connue. Certes, ils suivent des cours à distance, mais cela ne compense pas le manque de contacts et l’absence d’un rythme clair.

Lire aussi: Le désarroi gagne l’enseignement secondaire genevois