«Mâchoires en béton armé, port hiératique, détermination sans faille… Robert Mueller, le procureur spécial chargé de l’enquête sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine, a tout pour hanter Donald Trump.» C’est ainsi que Le Parisien du 5 août 2017 décrivait l’ancien directeur du FBI (sous présidence démocrate aussi bien que républicaine, ce qui témoigne de son intégrité) nommé «procureur spécial» par le Ministère de la justice, pour garantir une totale indépendance à ses investigations. Le magistrat n’a pas manqué de moyens humains, financiers ni juridiques pour mener à bien sa mission: une quinzaine de procureurs adjoints étaient à la tête de plusieurs dizaines d’enquêteurs détachés du FBI, et cette cellule a disposé d’un budget approximatif de 10 millions de dollars.