C’est l’espoir que nourrissent une majorité d’Afghans après la signature à Doha le 29 février d’un accord entre l’administration Trump et les talibans. La plus longue guerre de l’Amérique (près de dix-neuf ans), celle menée en Afghanistan au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, pourrait enfin s’achever. Elle a tué 160 000 personnes et forcé 2,5 millions d’Afghans à fuir. Elle a coûté 2000 milliards de dollars.

Le fait que la Maison-Blanche a décidé de prendre langue avec l’ennemi juré, les talibans, est à saluer. Comme l’ont montré des documents confidentiels obtenus par le Washington Post l’an dernier, les troupes américaines évoluent depuis quelques années sans stratégie ni objectifs clairs – et le bilan est médiocre.