La nouvelle en serait drôle, si elle n’avait pas pour origine le décès d’une adolescente de quinze ans. La jeune fille, distraite par l’utilisation de son smartphone, avait été happée par un tram dans la ville allemande d’Augsburg, en Bavière. Du coup, les autorités ont décidé d’agir. Non pas en lançant une campagne de prévention, mais en intervenant directement dans l’espace urbain.

L’on apprenait ainsi la semaine passée que certains bords de trottoirs étaient désormais équipés, à Augsburg, de petites lumières directement incrustées dans le bitume. Parallèles aux voies du tram et perpendiculaires par rapport au piéton, elles s’allument en rouge lorsque le passage des voies est interdit. Même le nez dans son smartphone, le piéton devrait être capable de voir ces avertissements lumineux, espère la municipalité d’Augsburg.

Cette ville allemande n’est pas la première à agir pour aider les «smombies», croisement entre smartphones et zombies. Une ville chinoise avait déjà introduit, sur certains de ses trottoirs, des voies dédiées aux accros du téléphone. Aux Etats-Unis, un centre de fitness leur a même déjà consacré des voies sur les… escaliers. Et vu notre addiction au smartphone, il y a fort à parier que d’autres villes ou établissements privés suivront rapidement.