Zappropos

Ailleurs qu’à Saint-Barth

Les chiffres sont parlants. A 40 km au large, 1800 tonnes d’acier à 170 m au-dessus du niveau de la mer, avec des pales de 150 m d’envergure; des vagues de 10 m et des vents allant jusqu’à 150 km/heure: elle s’appelle Haliade, comme les nymphes de la mythologie grecque. C’est le nom qu’a choisi Alstom pour la plus grande éolienne offshore de nouvelle génération, à haut rendement, jamais installée au monde. L’assemblage de la turbine s’est déroulé dans des conditions parfois extrêmes en mer du Nord, au large d’Ostende. Une équipe de l’agence CAPA a suivi et filmé ce travail titanesque. Il s’agit du premier documentaire de la collection Colossal, consacrée à ces immenses chantiers qui impliquent un défi technique et humain hors norme (Planète +, lundi 1er, 23h). Autre sujet environnemental: avec le réchauffement climatique, le méthane piégé sous forme de glace au fond des océans risque de se répandre dans l’atmosphère et d’aggraver encore l’effet de serre. Certains pays comme le Japon, après l’accident de Fukushima, se verraient bien l’exploiter, ce gaz qui présente un risque majeur. Ce sont les volcans de boue, les décharges et la digestion des ruminants qui dégagent ce satané méthane. (Arte, vendredi 5, 22h20).

–––

On a rendez-vous avec l’histoire tous les premiers lundis du mois avec l’excellente Ombre d’un doute. On y parle cette fois des artistes sous l’Occupation, qu’on savait épiés (et parfois jugés ensuite). Comment Piaf, Gabin, Arletty ou Maurice Chevalier s’en sont-ils «accommodés»? (France 3, lundi 1er, 20h45). Le lendemain, Déchiffrage s’attaque à un sujet très controversé: la mondialisation. En se demandant si c’en est «la fin du début ou le début de la fin». Le modèle économique des multinationales qui se sont imposées aux quatre coins de la planète pourrait être dépassé. Et certains replis, comme celui de la Chine sur son marché intérieur, annoncent peut-être le déclin de l’obésité économique (Arte, mardi 2, 22h30). Ensuite, retour aussi sur ce Noël de 1991 où l’URSS est morte (Planète +, mercredi 3, 20h45), avant de revenir au présent, celui de l’Homo Numericus, que Specimen analyse sous l’angle de sa transformation perpétuelle. Par toutes les machines qu’il utilise 24h/24. (RTS Un, mercredi 3, 20h10).

–––

Un peu d’évasion, enfin, avec un Rendez-vous en terre inconnue inédit dont la diffusion a été retardée à cause de son exil fiscal en Belgique: l’animateur Arthur se rend en voyage initiatique au Pérou, chez les Indiens Quechuas, à 4500 m d’altitude. Il a eu de la peine à respirer, mais a réalisé aussi que «ça valait le coup d’aller ailleurs qu’à Saint-Barth pour les vacances»… (France 2, mardi, 20h50). En Terre du Milieu, peut-être? En passant par La Grande Librairie de François Busnel, qui est parti sur les traces de Tolkien, l’auteur du Seigneur des anneaux. Avec George R. R. Martin, père de la saga Game of Thrones (France 5, jeudi 4, 20h40). Plus proche de nous, on fera encore volontiers un tour sur les Champs-Elysées, devenus depuis peu la troisième avenue la plus chère du monde (France 5, dimanche 7, 20h40). Et sur le pavé genevois, d’où est retransmise la course de l’Escalade (RTS Deux, samedi 6, 14h50).

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.