Un petit pas pour les femmes, un grand pas pour l’humanité. Pour la première fois de ma vie de lectrice, je suis tombée sur un article qui, à l’orée de l’été, n’intime pas aux femmes de combattre leur cellulite à coups de crème à la caféine, de drainages lymphatiques et de liposuccions, mais les invite au contraire à accepter leurs (jolis) capitons. Cette joie est d’autant plus grande que cet article est sorti dans Coopération, l’hebdomadaire gratuit tiré à 612 000 exemplaires. Une révolution!

Mannequins retouchés

C’est que, rappelle d’entrée une dermatologue dans le papier, «la cellulite n’est pas un problème de santé. Si on a un indice de masse corporelle dans la norme, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Il s’agit avant tout d’un souci esthétique mis sur le devant de la scène par les magazines féminins.» Des magazines «dont les modèles photographiés sont irréalistes et retouchés», précise une conseillère en image, plus loin.