Ceux qui achètent en ligne sur Amazon et se font livrer à domicile le savent bien: leurs colis peuvent traîner plusieurs heures devant la porte, au risque d’être volés ou abîmés par les intempéries. Mais dorénavant, les coursiers pourront pénétrer chez tout un chacun pour les déposer à l’intérieur, même s’il n’y a personne à la maison.

Lire aussi: La nouvelle phobie des sonnettes d’entrée

Laisser entrer un inconnu? Au premier abord, c’est plutôt le scénario de l’effroi! Mais le géant de la distribution propose une solution qui se veut rassurante avec Amazon Key. Il s’agit d’une serrure intelligente connectée, doublée d’une caméra de sécurité. Elles fonctionnent ainsi: quand un livreur arrive avec un paquet, il scanne le code-barres de l’étiquette pour confirmer qu’il s’agit bien de la bonne adresse, puis la porte est déverrouillée à distance. La caméra s’enclenche pour filmer ses faits et gestes. Le destinataire peut alors le suivre en direct sur son smartphone, ou visionner la vidéo en différé.

Le premier distributeur mondial, Wal-Mart, a annoncé à son tour vouloir livrer des produits périssables directement dans les frigos de ses consommateurs, même en leur absence, grâce aussi à une serrure connectée et à un code à usage unique généré par l’entreprise.

Selon le New York Times, les marchands du Net estiment que faire entrer un coursier chez un particulier sans qu’il soit présent est dans la logique de l’économie de partage. Après tout, ceux qui pratiquent Blablacar, Uber et Airbnb «sont déjà habitués à se faire conduire par des étrangers et à dormir dans les lits de parfaits inconnus».

De l’ingéniosité tous azimuts

Les entreprises de commerce électronique rivalisent d’ingéniosité pour proposer le meilleur service possible. Des fabricants automobiles et DHL s’associent pour livrer directement dans les coffres des voitures. Et Amazon, décidément sur tous les fronts, vient de conclure un accord avec de grands propriétaires d’immeubles résidentiels aux Etats-Unis – représentant 850 000 appartements – pour installer des lockers, des casiers intelligents. Ces derniers permettent aux clients de récupérer leur commande ou de déposer une marchandise à retourner. Un moyen pour le géant du Web de réduire les frais de livraison sur le «dernier kilomètre» parcouru par un paquet.


Chronique précédente

Les événements historiques réactualisés sur Twitter

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.