Éditorial

Amazon phagocyte Seattle

La ville de la côte Ouest des Etats-Unis peine à encadrer la toute-puissance des géants du web comme Amazon. Ses habitants sont écartelés entre leur apport économique et les problèmes de gentrification qu’ils engendrent

Seattle, ville progressiste de la côte Ouest des Etats-Unis, a tout pour plaire. La proximité de la nature sauvage qui offre une belle qualité de vie, un esprit libre, une architecture bluffante et de délicieux crabes géants venus tout droit d’Alaska. Mais elle a un problème: Amazon.

Le géant de l’e-commerce y règne en maître absolu. Premier employeur privé de la ville, il a implanté son royaume en plein cœur de Seattle, en lui imposant d’audacieux gratte-ciel. Et ces fameuses sphères en verre et en acier, cocons de verdure réservés à ses seuls employés, pour stimuler leur créativité. Toujours plus compétitive et innovante, Seattle a de quoi lui être reconnaissante. Nid de talents, elle attire son lot d’ingénieurs spécialisés et rivalise avec la Silicon Valley.