Les dernières news

Les dernières news

Des centaines de jeunes hommes et adolescents se sont rassemblées dès le début de soirée jeudi dans un quartier de l’ouest de Belfast, en Irlande du Nord, sujette à de vives tensions politiques liées au Brexit. Certains avaient empilé des briques dans un chariot de supermarché, a constaté un journaliste de l’Agence France-Presse. Les habitants se montraient peu enclins à parler. Masqués, coiffés de cagoules, ils ont catapulté des pierres, briques, pétards et bouteilles en direction des barrages érigés par la police antiémeutes à l’aide de leurs Land Rover blindées. Une épaisse fumée noire s’élevait par endroits après l’explosion de cocktails Molotov.

Cité par le Courrier international, à Dublin, l’Irish Times précise que «la police a dû utiliser des canons à eau pour tenter de reprendre le contrôle de la situation. Le premier ministre britannique, Boris Johnson, et son homologue irlandais, Micheál Martin, ont jugé ces violences inacceptables et appelé au calme.» «Le président américain, Joe Biden – dont la famille a des racines irlandaises –, s’est pour sa part déclaré préoccupé par les violences et a lui aussi appelé à la désescalade».