zappropos

En attendant la fin du monde

Ma sélection hebdomadaire pour passer quelques bons moments devant la télévision. Qui ne sent pas encore, heureusement, le sapin

Selon le documentariste Paul Moreira, «de nombreux jeunes révolutionnaires présents place Tahrir pendant ces jours de janvier 2011 hurlaient: «Nous voulons pouvoir nous marier»… Ils voulaient le pain, la liberté et… le sexe. L’histoire ne retiendra que les aspects les plus ténébreux de ce désir trop longtemps contenu: les jeunes journalistes occidentales violées par des foules d’hommes surexcités.» Il est remonté aux sources des agressions sexuelles répétées contre les femmes. (Canal +, lundi 10, 22h45)

–––

Louis (Germain David) de Funès (de Galarza) est mort il y a 30 ans. Hommage. (France 2, mardi 11, 20h45)

–––

Comment les milliards que nous donnons aux œuvres caritatives sont-ils dépensés? Sujet de saison. (Arte, mardi 11, 22h25)

–––

Toutes les douze minutes, une personne est victime d’un infarctus en Suisse. Voilà pour le cœur. Quant au cerveau, il risquerait le cancer des suites de radiographies dentaires. C’est le menu de 36.9°. (RTS Un, mercredi 12, 20h15)

–––

Les banques suisses essuient la tempête que l’on connaît. Aussi, Temps présent programme-t-il cette semaine le reportage «Secret bancaire, adieu!» avant un débat sur les raisons de l’urgence et la projection du saisissant Cleveland contre Wall Street de Jean-Stéphane Bron. (RTS Un, jeudi 13, 20h15)

–––

Parmi ceux qui prétendent pouvoir défendre la Suisse au Concours Eurovision de la chanson 2013, il y a… l’Armée du Salut, qui est hyperfavorite, avec l’étonnante «You and Me». Finale helvétique avec aussi trois Romands. (RTS Deux, samedi 15, 20h05)

–––

Depuis ce printemps, la crise malienne est profonde, complexe, destructrice. Elle déchire ce pays qui faisait jusqu’à il y a peu figure d’exemple démocratique pour l’Afrique. Cela vaut bien une émission de décryptage. (TV5Monde, samedi 15, 21h)

–––

Selon les Mayas, dans dix jours, c’est la cata! Zoup, la fin du monde! Mais peut-être que ce sera le début d’une nouvelle ère… (RTS Un, dimanche 16, 11h10)

–––

Barack Obama ne s’était pas particulièrement distingué en disant, à propos de Sarah Palin, qu’on peut bien «mettre du rouge à lèvres à un cochon, c’est toujours un cochon». Mais ça voulait simplement dire que le populisme en politique, ce n’est pas une exclusivité masculine. Loin de là. (TV5Monde, dimanche 16, 19h)

Zappropos

Publicité