La condamnation de la militante Virginia Markus par le Tribunal de La Côte ferme-t-elle une parenthèse éphémère de la cause animale séculaire ou obligera-t-elle le jeune mouvement à sacrifier l’idéalisme sur l’autel du pragmatisme et à différer à moyen terme ses visées immédiates?