Tout comme l’annonce par la Fed de son intention de normaliser sa politique monétaire (taper tantrum) avait déclenché la baisse de l’or (de 1600 dollars l’once) en 2013, son revirement à 180 degrés depuis le début de l’année a redonné de la brillance au métal précieux, en hausse de plus de 10% cette année, au plus haut depuis… 2013!

Lire aussi: Quand l’or étincelle, l’argent scintille