Zappropos

Juste avant que Barack Obama ne passe plus à la télé

La semaine télévisuelle à venir est marquée par une série sur les huit ans passés par le premier Afro-Américain à la Maison-Blanche. Mais aussi par d'autres premières et une jolie brochette artistique, de Bourvil à Sofia Coppola. Notre chronique TV

Présidentielle US

A force de le voir depuis huit ans sur les écrans de télé, derrière son pupitre, toujours classe, élégant, droit comme un «i», tour à tour souriant, grave ou ému, il commence déjà à nous manquer... Oui, Barack Obama, c’est presque «fin de partie». Mais souvenez-vous de son «Vous et moi, nous allons changer ce pays, et nous changerons le monde» en 2008... Une série documentaire franco-américaine dans Histoire vivante, Les Années Obama, fait revivre les moments historiques des deux mandats du premier Afro-Américain à avoir accédé à la Maison-Blanche. La chaîne Arte dit que ces quatre épisodes rappellent parfois une production comme Borgen, «d'autant que le personnage principal a le charisme, voire le glamour, d'un héros de fiction». Mais «la rigueur de l'information n'y est jamais sacrifiée aux ressorts de la narration» (RTS Deux, dimanche 2, 22h15, et dimanche 9, 21h). En apéritif de ces images commentées par Juliette Binoche, le célèbre documentariste William Karel évoque la Femme à abattre, aux espoirs ruinés en 2007 et toujours suspecte quant à sa légitimité à conquérir le pouvoir suprême: Hillary Clinton. Jugée trop forte ou trop faible, c’est selon. Mais une chose est sûre: affectée par les scandales et les rumeurs qui scandent sa vie, elle se relève toujours (RTS Deux, dimanche 2, 21h10).


Premières de la semaine

Ce même dimanche, une page se tourne à Géopolitis. Xavier Colin lui aussi parti, c’est Marcel Mione qui reprend les rênes d’une des émissions les plus originales de la RTS, dans une formule qu’on nous promet «entièrement renouvelée». Mais pas trop, hein? On se méfie... Le premier sujet abordé sera le choc du Brexit, avec cette question naturellement subsidiaire: quel avenir pour l’UE après le départ du UK? (RTS Un, dimanche 2, 12h15). L’autre essuyage de plâtres de la semaine, c’est celui de la brillante Léa Salamé, qui a quitté On n’est pas couché et présente maintenant le magazine culturel Stupéfiant!, «une émission de reportages couplés à un grand entretien». A tester, vraiment (France 2, mercredi 28, 22h40).


Entrée des artistes!

Re-voici ce cher Bourvil, un homme vrai, sa tendresse potache mais vigoureuse, son humour malin et merveilleux (RTS Un, samedi 1er, 10h30). Puis Sofia Coppola dans sa première mise en scène lyrique, à l’Opéra de Rome, au printemps dernier, en digne héritière de son père, Francis Ford, dont la filmographie est infusée d'art opératique. Une Traviata de Verdi sur son trente et un avec des costumes conçus par la maison Valentino (Arte, samedi 1er, 20h50).

Publicité