Plus de deux élues sur trois seront des femmes, dès le 21 janvier, dans le nouveau parlement de la ville de Berne. Ainsi l'ont voulu les électrices et électeurs de la capitale. Alors qu’il s’agit peut-être d’un record mondial, la nouvelle est passée pratiquement inaperçue en Suisse romande.

La progression, surtout, laisse pantois. Gagnant 20 points d’un seul coup, la représentation féminine a largement crevé le plafond de la parité. Si la non-élection de femmes s’explique souvent en raison de leur absence ou de leur mauvaise place sur les listes électorales, il y avait ici sur chaque liste des hommes bien positionnés. Le signal des électrices et électeurs est donc limpide.